LE TRAUMA OU LA BLESSURE

Concept fondamental en psychanalyse, le trauma désigne l’empreinte laissée dans le psychisme du sujet par un évènement particulièrement significatif pour lui. 

Le trauma est pour ainsi dire constitutif  de l’individu.

QU’EST CE QUE LE TRAUMATISME PSYCHIQUE ?

Le traumatisme psychique (ou psychotraumatisme) résulte d’un choc traumatique qui occasionne des troubles mentaux chez l’individu. Il peut être de nature diverses : violences, abus, guerre, terrorisme, agression, séparation…

Il s’agit d’un événement grave ou exceptionnel qui confronte l’individu à la mort, à l’abandon, à la violence, le laissant pétrifié.

Le sujet ne s’y attend pas et la situation dépasse ses capacités d’anticipation. L’événement est vécu comme un sentiment d’impuissance et d’effroi.

Le traumatisme psychique est une rencontre avec l’envers des valeurs, un non sens. C’est un bouleversement profond du sujet dans son rapport au monde et à lui même

Face à ces événements, les sujets ne sont pas égaux, chaque individu est en mesure de les dépasser ou non. Un même événement peu faire trauma pour les uns et non pour les autres: il n’y a ni forts ni faibles, il n’y a que des individus plus ou moins traumatisés…

L’ÉTAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE (SPT)

L’état de stress post-traumatique (SPT) est une réaction spécifique qui se développe suite à l’exposition à un événement traumatique.

Selon les critères du DSM-5, 4 types de symptômes peuvent être observés chez le sujet traumatisé, la reviviscence, l’évitement, l’hyper-réactivité, les altérations négatives persistantes dans la cognition et l’humeur négatives

Il s’agit d’un trouble anxieux sévère dont les principaux symptômes sont les insomnies, la dépression, les troubles du caractère, les manifestations somatiques de tout ordre, ainsi que les troubles des conduites (alcoolodépendance, prise de toxique, activité sexuelle à risque…).

L’absence de prise en charge  peut être invalidante et marquée des phases d’aggravation dans la vie du sujet et de son entourage. 

Dans l’urgence il n’y a pas de thérapie spécifique, les traitements médicamenteux peuvent être envisagés mais ne sont pas la meilleure des solutions.

La mission du thérapeute est d’être à l’écoute, d’expliquer les symptômes et l’évolution du trouble afin d’aider les victimes à mettre des mots sur ce qu’elles ressentent, et ainsi soigner leurs blessures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s