EXHIBITIONNISME ET VOYEURISME- Perversion du regard

L’image a envahi notre civilisation de manière considérable. L’apparence prend une place importante voir essentielle dans notre quotidien.

Force est de constater que les nouvelles technologies, ainsi que les moyens de production et d’enregistrement dont nous disposons sont, semble-t-il, à l’origine de la montée de nombreuses perversions, dont la perversion du regard.

En effet, l’exposition de son intimité devient banal, voir obsessionnel et la question du voyeurisme et de l’exhibitionnisme est plus que jamais actuelle, compte tenu de l’engouement de notre société pour les réseaux sociaux et l’image.

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Il s’agit de particularités sexuelles dont le plaisir est procuré par la pulsion de voir. L’exhibitionnisme brave les idéaux de pudeur et défraye souvent la chronique, tandis que le voyeurisme par son apparence inoffensive reste souvent dans l’ombre.

Le plaisir sexuel privilégié est la vision imposée à l’autre, c’est cette vision de voir (voyeur) et d’être vu (exhibitionniste)  qui devient le partenaire d’une satisfaction ou partenaire de jouissance.

L’exhibitionniste n’a que faire du voyeur et le voyeur n’a que faire de l’exhibitionniste.

Comme le sadisme, l’exhibitionnisme et le voyeurisme sont majoritairement des troubles que l’on observe chez les hommes, cette tendance s’explique par le fait que par nature, la femme est moins sujette à l’excitation procurée par les stimuli visuels.

https://psychopsycha.com/blog/perversion-et-perversite/les-perversions-sexuelles-ou-paraphilie/

LE VOYEURISME

Le voyeurisme ou perversion du regard, est un sujet peu étudié. La psychiatrie s’y est intéressée du fait de leurs incidences médico-légales, d’autre par, même le précurseur Krafft-Ebing néglige le voyeurisme au profit de l’exhibitionnisme.

Le voyeur est une personne qui est dans l’obsession de l’observation, et tire son excitation dans le fait de surprendre les autres dans leur intimité. L’excitation est tiré par le non consentement des personnes observées. Il ne recherchera pas de relation sexuelle avec les observés.

Le voyeurisme est un trouble qui fait son apparition pendant la période de l’adolescence, et engendre des difficultés dans les relations amoureuses lorsqu’il devient chronique, ce qui pousse le sujet souffrant à l’isolement.

Le voyeurisme pathologique entraine des difficultés dans la vie quotidienne du sujet, en effet, il aura tendance à passer un temps considérable à rechercher des opportunités d’observations au détriment de ses obligations, afin d’atteindre la jouissance.

Malgré la possibilité légale de regarder des ébats sexuels (films érotiques, pornographie, webcam…), le voyeur a besoin de l’élément d’observation secrète, qui est le propre du trouble voyeuriste.

Autre forme de voyeurisme :

Le candaulisme est le fait de prendre plaisir à voir son/sa partenaire avoir une relation sexuel avec quelqu’un d’autre.

L’EXHIBITIONNISME

L’exhibitionnisme se caractérise par le besoin d’exhiber ses organes sexuels devant une personne inconnue ou d’être observé pendant l’activité sexuelle, la masturbation.

Le trouble exhibitionniste consiste à agir devant des personnes non consentantes, dans le but de surprendre, scandaliser ou impressionner l’autre, en provocant une réaction de peur, de dégoût ou de curiosité.

Comme pour le voyeurisme, ce trouble fait son apparition pendant la période de l’adolescence, de plus, l’exhibitionniste ne cherche pas à avoir une relation sexuelle avec l’observateur. En ce sens, les personnes souffrant de ce trouble ne sont pas dangereuses, bien au contraire, elle réagissent en fuyant après avoir exhiber leur corps.

Dans certain cas un désordre de la personnalité ou un trouble des conduite sont observés, comme une forte timidité et la difficulté de tisser des relations avec un éventuel partenaire sexuel.  Ces personnes peuvent s’orienter vers des métiers comme la pornographie ou les show pour adulte.

Autre forme d’exhibitionnisme:

L’Apodysophilie est le besoin de se montrer nu partout, le sujet ne se contente pas de montrer ses parties génitales, mais a besoin de se déshabiller entièrement pour attirer l’attention.

Nous sommes aujourd’hui plus qu’hier exposé au regard de l’autre, au delà des troubles paraphiliques dont souffrent certains sujets, les nouvelles technologies contribuent à alimenter, voir introduire dans les esprits une forme de voyeurisme et d’exhibitionnisme inhérente aux réseaux sociaux.

Par conséquents, d’autres comportements déviants tels la dépendance, le narcissisme, le mensonge, l’impulsivité viennent s’ajouter à ceux du regard….

« L’œil et le regard, telle est pour nous la schize dans laquelle se manifeste la pulsion au niveau du champ scopique. »

J. LACAN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s