L’INCONSCIENT DE FREUD À JUNG

La conscience sert à avoir connaissance de soi, de son existence et du monde extérieur, c’est ce qui nous place en position de sujet.

MAIS QU’EST CE QUE L’INCONSCIENT ?

La psychanalyse, fondée au XX siècle, est une méthode d’investigation psychologique, qui va considérer nos conduites inconscientes, dans le but d’apaiser la souffrance du sujet. 

Notion fondamentale en psychologie clinique, l’inconscient a été théorisé par Freud et  représente, entre autre, le réservoir de tous nos refoulements. 

En effet, l’inconscient contient nos pulsions et désirs. Chargé d’énergie pulsionnelle, il cherche à se manifester à notre insu et se révèlent dans nos actions et/ou dans nos pensées. Le lapsus, les actes manqués, les oublis ou les rêves sont des manifestations de notre inconscient et traduisent nos conflits internes.

Notons que le rêve a une grande importance pour Freud, qui le qualifie de voie royale vers l’inconscient, le rêve est universellement reconnu pour traduire des messages.

https://psychopsycha.com/blog/freud-et-le-reve/

Freud part du principe que nous n’avons aucun contrôle sur notre inconscient. Ainsi, la psychanalyse, par sa méthode, est l’outil dont nous disposons pour tenter de comprendre nos conflits intérieurs.

Dans la conception psychanalytique, notre psychisme est un ensemble de phénomènes mentaux représentés par différentes instances. Dans sa  première topique, Freud parle alors de trois systèmes, l’Inconscient, le Préconscient et le Conscient (Cette topique sera enrichie plus tard par la seconde, où Freud représentera l’appareil psychique par trois instances : le Moi, le Ça et le Surmoi.)

CARL GUSTAVE JUNG

Pour Jung, disciple puis dissident de Freud, l’inconscient freudien est réduit à une profondeur individuelle, il propose une théorie de l’inconscient qui fera apparaître deux différences par rapport à la théorie freudienne.

D’une part, il y a une séparation entre le Moi et la conscience, et d’autre part, il distingue deux inconscient : « l’inconscient personnel » et « l’inconscient collectif ». 

« L’inconscient personnel » représente la totalité de l’inconscient freudien, il est composé de l’ensemble des contenus psychiques ayant fait l’objet d’un refoulement; « l’inconscient collectif », quant à lui, est inné et commun à tous les hommes, il est constitué d’une masse de contenus universels, les archétypes

C’est à travers ses nombreux voyages, ainsi que ses études des sociétés humaines  que Jung se rend compte qu’il existe dans les différentes cultures, à travers le temps et l’espace, un ensemble de bagages communs imaginaires, mythiques et poétiques : « l’inconscient collectif ».

La notion « d’archétype » représente chacun des éléments qui constituent l’inconscient collectif.

Depuis la découverte de la psychanalyse, de nombreux auteurs ont enrichis le concept de l’inconscient. D’après les recherches, l’inconscient abonde d’innombrables mystères ; il serait le réservoir de l’origine de nos acquis, ainsi que tout ce qui nous est commun

UNE MÉTAPHORE, UN SYMBOLE QUI ILLUSTRERAI NOTRE CONCEPTION DE L’INCONSCIENT ?

À chacun de nous, l’inconscient inspire terreur car il est de l’ordre de l’inconnu.

Cet « être » clandestin qui nous accompagne, essayant tant bien que mal de nous parler. Le langage de cet « être » regorge de paradoxe, à la fois occulte et familier, il nous est universel par la voie du rêve et autres manifestations. 

Cette part de nous même nous effraie, de même qu’elle nous intrigue. Lorsque nous avons le courage de nous confronter à elle, c’est tout un combat qui a lieu.

Nous constatons que cet « être » est brut, grossier. Tel « l’homme sauvage », il vivrai dans ce monde flou, à l’antithèse de notre réalité extérieure. Se confronter à lui, supposera de l’apprivoiser, d’apprendre son langage, enfin de chercher la lumière dans les ténèbres du primitif qui nous accompagne.

Ce compère, dés lors que nous décodons ses manifestations, devient l’informateur de nous même, nous plaçant devant notre nature propre, au delà de notre monde misérable.

Voici comment j’illustrerai l’inconscient, une part de nous même, accessible à nous même,  dont nous ne sommes pas maître. Chercher à comprendre cet « autre » qui nous informe, c’est se protéger de nous même et préserver notre santé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s